Lutte contre la pollution

Forte de son potentiel géothermique non polluant, l'Islande s'est lancée dans un programme unique au monde. Le but incroyable mais vrai : se passer de pétrole d'ici à 30 ans.

Les stations-services islandaises se mettent à l'hydrogène ! En plus des traditionnels carburants, certaines stations proposent désormais à leurs clients un plein d'hydrogène.
De nouveaux moteurs, basés sur une pile combustible permettent ainsi aux véhicules de n'émettre que de la vapeur d'eau.
Pour fabriquer de l'hydrogène pur, les chercheurs ont recours à l'électrolyse de l'eau : ils décomposent ainsi l'eau en oxygène et en hydrogène. Néanmoins, cette phase est très gourmande en énergie. Heureusement, l'Islande dispose de sources d'énergies non polluantes comme, notamment, la géothermie. D'ailleurs, on estime l'utilisation de la chaleur du sous-sol à 1% de sa capacité.
Certains bus de la capitale commencent déjà à rouler à l'hydrogène. Viendra ensuite le tour des bateaux de pêche puis des véhicules individuels.

A terme, l'Islande devrait réduire ses rejets en gaz carbonique de plus de 70%. Elle sera alors sans conteste le pays le moins pollué de la planète mais surtout : elle sera un modèle à imiter par le reste de la planète !
Le gouvernement, qui soutient ces efforts, compte bien d'ici quelques années exporter ce nouveau savoir-faire à l'étranger.